Forum city sans surnaturel, où la royauté existe après le Chaos, de nos jours.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Angie Thistle - La dame rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angélina Thistle
Red Lady ~ Westminster Headmaster's right hand
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 34
Localisation : Londres

MessageSujet: Angie Thistle - La dame rouge   Mer 1 Oct 2014 - 0:06

Angélina Thistle


Qui suis-je ?


☁  Mon personnage • ❝ Milady de Winter c'est du vent glacial...Angie c'est...TORIDE!❞
Je me nomme Angélina Thistle et j'ai 36 ans. J'appartiens au groupe des Autres membres de la cours, c'est pas la joie mais je m'en contente. En ce moment mon expression favorite est "You're chiky boy!", mais j'en change régulièrement. J'aime L'Archevêque Wolsey, être dans son lit, exécuter ces ordres sans discuter...et bien sur couper des tête..hé hé hé et je déteste Les républicains, qu'on me touche sans permission, qu'on essaye de tuer le Roi ou l'Archevêque ou un membre de leur entourage, qu'on se foute de ma gueule, mais je vous détaillerai ça plus bas. Et ma tête (comme elle te plait), c'est celle de Christina Hendriks, de La série Mad Men entre autres...., me la vole pas j'y tiens !


☁  Moi aussi j'existe ! • ❝Moi je suis fan de Sam Neill mais je crois qu'on la remarquer en faite...XD❞
Hey ! Mon pseudo est Angie et j'ai 31 ans. Je fais du RP depuis Pouf...un certain temps..je dirais presque 15 ans au moins!, et j'adore ça. En ce moment mon expression favorite est "C'est chiant!", mais j'en change régulièrement. J'aime Doctor Who, le chant, le rp, John Barrowman, Timothy Dalton et dernièrement...SAM NEILL ainsi que Peter Davison et je déteste Les Bestioles, l'infini et les homophobes, mais je vous détaillerai ça plus bas. J'ai découvert le forum par le biais de Moi! Puisque c'est moi qui au départ à proposé ce forum et elles ont tellement suivient qu'il y en a une qui m'a devancé!, et pour l'instant je le trouve Génial... normal je suis une des admins :p. Les seules suggestions que j'ai à faire sont De bons joueurs et une bonne dose de motivation ^^, donc tout va bien.


Caractère


❝ Don't Mess with me sunshine! ❞ •Si on doit savoir comment je fonctionne c'est simple. Je suis sulfureuse et j'aime l'être. Bien sûr, pas avec n'importe qui ! Mon amour est exclusif mais c'est assez secret en vérité. Je suis pleine de secret, mais on me cerne très facilement. J'ai le sang chaud, m'emporte facilement et de plus je me bats comme une tigresse. Je ne suis pas vraiment capricieuse mais j'aime quand mes caprices sont satisfaits surtout par celui qu'on ne nommera pas! C'est étrange mais j'ai tendance quand même à être sacrément romantique en fait. Je suis très féminine et surtout royaliste à souhait! Je suis très fidèle à mon souverain et prête à mourir si le faut et croyez-moi, certains membres de la cour, ne peux pas en dire autant. Quant à la religion, bien que je la transgresse souvent je crois en dieu et j'expie mes fautes comme il se doit et reste tout aussi fidèle à notre chef de l'église qu'à son représentant.

Je reste néanmoins quelqu'un qu'il ne faut pas chercher. Je n'ai peur que de certaines choses: mal vieillir et être délaissé par l'homme que j'aime. J'ai mis beaucoup de temps à devenir ce que je suis par amour pour un homme et je jure que la seule personne qui peut poser la main sur lui c'est moi et personne d'autre! Je suis possessive et jalouse et je peux réellement devenir encore plus mauvaise que je ne le suis. Mais je n'ai pas que des défauts! Je suis bon enfant, respectueuse et toujours joyeuse et positive. Rien ne peut vraiment me mettre à plat! Je suis énergique, fait régulièrement du sport et surtout j'aime ce que je suis...


Histoire


❝ Écossaise et Anglicane ❞ •La vie vous savez, passe parfois comme dans un rêve. Est-ce hier que j'ai rencontré l'homme que j'aime et auquel je consacrerais le reste de ma vie? Est-ce hier où je me suis fait recruter par le chef du MI6 à qui je dois tout ou presque? Est-ce hier où j'ai fait mes études à Oxford ou bien l'école de ma patrie écossaise Édimbourg? Mais si je commençais d'abord par le commencement et que je vous racontais comment je suis devenu la femme que je suis aujourd'hui?

Je suis donc née à Édimbourg. J'ai grandi dans une petite boulangerie non loin du parc d'holyrood où j'ai fait mes premiers pas, mes premières escapades à vélo ou encore ma première corde à sauter. Loin des agitations des adultes et de leur politique incessante. Je me souciais peu du roi, de la reine de la cour... Mon père voulait un garçon, mais ce n'est pas pour autant qu'il m'éleva comme tel au contraire il fallait être une jeune femme convenable et ce quoiqu'on soit fille de boulanger! Mais je ne l'entendais pas de cette oreille car j'étais un véritable garçon manqué. Imbuvable, insupportable complètement hors de contrôle faisant plus l'école buissonnière avec mes copains garçon que de cours de récréation jusqu'à ce qu'un jour ma mère meure d'une mauvaise, voir très mauvaise grippe et me demande sur son lit de mort d'être un peu plus fille et raisonnable pour que là-haut elle soit fière de moi.

J'avais donc douze ans à l'époque et je me suis effectivement rendu compte que ma mère avait raison. J'ai donc commencé à me mettre une robe puis deux et enfin à aller en classe non sans mal. Les enfants avec qui je faisais l'école buissonnière commencèrent à se moquer de moi et il fallait bien les remettre à leur place. Tout en commençant à être féminine et après avoir maintes fois supplier mon père en lui promettant de bonnes notes j'ai fait des sports de combat comme la boxe ou le taekwondo et j'ai vu mes résultats crever le plafond. Loin quand même d'être un génie non plus j'étais dans la moyenne et je faisais des efforts. Je n'avais pas beaucoup d'amis et je suis rentrée à l'université sans trop me poser de questions avec une bourse d'études grâce à mes sports de combat. J'ai intégré la prestigieuse université d'Oxford alors que j'aurais pu aller à celle d’Édimbourg juste pas loin de chez moi, mais je voulais surtout être hors du contrôle de mon père qui commençait à être un peu trop bourru. Malheureusement il mourut avant la fin de ma première année. Il se trouvait qu'il avait un cancer et il ne me l'avait jamais dit. J'ai donc fait mes études tout en faisant quelques petits boulots jusqu'à ce que je rencontre l'homme qui allait changer ma vie à jamais Jonathan Davies.

Le MI6 recrute dans les universités c'est bien connu...oui et non en vérité Davis est un ancien d'Oxford et venait souvent faire un petit tour voit le doyen de l'université et en passant par la salle de boxe il fut intrigué de voir une rousse sulfureuse mettre au tapis un des poulains de l'université. La rousse c'était moi et je venais d'avoir mes vingt et un ans. Je faisais des études de sociologie pour être assistante sociale, mais il faut croire que le destin en avait décidé autrement. Cet homme qui était quand même mon aîné de Vingt ans et venais de se voir offrir une bonne place dans les hautes sphères du royaume était le genre de mec qui, à l'époque, ne m'était pas vraiment indifférent. Il me proposa un combat. D'abord surprise j'acceptais humblement. Je n'aurais jamais cru me faire mettre au tapis... J'en ris encore, car aujourd'hui c'est moi qui le mets au tapis par KO! Il me remit sa carte me disant que j'avais des bonnes dispositions et que si je voulais un bon boulot pour finir mes études... cela payait bien. Je me voyais déjà genre secrétaire particulière, mais ce ne fut pas le cas. Après mûre réflexion je me rendis donc au RDV inscrit et je ne fus pas déçu. Deux jours plus tard je faisais partie des jeunes recrues du MI6.

Après mes études je fus définitivement promu agent du MI6 à temps plein et bien sûr Jonathan était mon boss. Je dis bien "était", car aujourd'hui bien que sur le papier je sois toujours son agent je ne suis plus réellement au MI6. C'est donc une fois revenu de ma toute première vraie mission avec un succès total que Jonathan et moi nous commençâmes une relation des plus étranges entre chat et souris, flirt sulfureux et mission difficile avant d'être officiellement "en couple". Jusqu'à ce qu'un jour il décide de m'emmener à un bal de la cour ce qu'il n'aurait surement pas dû faire... j'arrivais au Palais-royal avec lui pour n'en limite jamais vraiment en ressortir. Étant une anglicane accomplit depuis la mort de ma mère, qui l'était elle aussi, je fus charmé par la présence de Thomas Wolsey à qui je fus présenté. Je fus certes présenté au roi, mais malgré tout ce ne fut pas notre bon roi qui n'arrêta pas d'attirer mon regard. Et comme une intervention divine n'aurait pas fait mieux il sembla que le maître de Westminster fut attiré lui aussi par mon charme. Le soir même alors que Jonathan me cherchais partout j'étais déjà dans une alcôve en train d'embrasser à pleine bouche celui qui deviendra mon seigneur et maître. Cela ne se fut pas tout de suite évidemment, mais il semblait que Wolsey surveillait mes missions avec attention. Deux missions plus tard il me convoqua dans son bureau et me demanda officiellement d'être sa garde du corps personnel ainsi que son bras droit armé. L'accord fut scellé le soir même dans ses propres draps de Westminster...



TEST de RP


❝ I wanna be a bad girl.... ❞Le jour tombait sur l'horizon quand je passais ma robe de bal. Jonathan m'avait appelé un peu plus tôt dans la soirée et j'avais reçu sa robe presque dans l'heure qui suivit. Quand je regardais cette robe de bal d'un bleu roi je me demandais bien pourquoi il l'avait pris de cette couleur. Je suis rousse et j'ai l'habitude de mettre du rouge et du noir... Peut-être avait-il pensé que me faire mettre une robe moins conventionnelle serait plus approprier pour la cour du roi et surtout moins agressif. Mais quand je me regardais dans la glace alors que j'essayais mon maquillage pour la soirée je compris en fait qu'il l'avait choisi pour faire ressortir la couleur de mes yeux qui avaient tendance à être d'un gris-bleu limpide et très vif.

Quand il ouvrit la porte et me donna ses roses avant de m'embrasser langoureusement je n'avais pas encore fini de refermer ma robe ni de faire le nœud derrière et il me proposa en gentleman de le faire disant que nous étions assez pressés, car il voulait être au palais avant une certaine heure. Tout ce que j'avais à faire selon lui c'était de faire correctement la révérence qu'il m'avait appris à faire ainsi que baiser la bague du roi pour lui prêter allégeance et sourire avec condescendance et respect dû à mon rang... c'est-à-dire jouer les potiches! Je commençais à me dire que je n'étais pas vraiment fait pour la vie mondaine. J'étais une femme d'action pas une femme belle et jolie qu'on exhibe à la moindre occasion pour amuser la galerie.

C'est donc quelques minutes plus tard, habiller sur notre 31 qu'une limousine nous amena au palais où nous furent reçu en grande pompe. (Un petit aperçu de moi à ce moment là?)Et j'ai commencé à faire ma potiche au bras que chef du MI6. Des tas de personnes inconnues sont connu. Je reconnut éparpiller dans la masse le duc de Suffolk, Miranda de Chesterfield au bras de son quoi? Quatrième ou cinquième mari. La chef du MI5 semblait complètement dans son élément . Quelque diplomate comme Max Paterson l'ambassadeur des États-Unis. Mais je fus heureuse de voir surtout une tête des plus connus qui me rendis heureuse, ma chère commère adoré Olivera de Priswitch. Je me précipitais alors vers elle, l'embrassais chaleureusement et elle commença à me présenter les têtes que je ne connaissais pas encore pendant que Jonathan s'éclipsait vers un parc terre d'homme plus influent les uns que les autres.


- Laisse-moi donc te dire qui sont les vrais têtes de la cour. Déjà commençons par ceux qui sont assez proches du roi et à qui il ne faux pas faire de croche patte si tu vois ce que je veux dire d'accord?

- Vas-y je t'écoute.

Je la regardais avec un immense sourire puis elle m'entraîna vers un coin un peu élevé ou nous pouvions donc voir toutes les têtes de la fête et commença par me désigner un beau mec plus ou moins blond avec de beau yeux marron au bras d'une femme que je quallifirais de déesse incarné.

- Bien eux c'est le duc et la duchesse de Surrey. Le plus beau couple de la cour. Lui un tempérament de feu, elle une danseuse étoile. Je t'assure qu'il ne vaut mieux pas essayer de les séparer ces deux là, tu n'y arrivera jamais!

Je la regardais amusé et la laisser continuer. Elle me désigna alors un jeune femme aux cheveux long et brun raide qui porta une coupe a ces lèvres en regardant autour d'elle l'aire un peu esseulé.

- Elle s'est Lady Alexyane Plantagenêt....

Attend l'héritière Plantagenêt? elle fait quoi ici?

- Pas ce que tu crois, [/b]répondit-elle alors qu'elle buvait sa coupe de champagne, elle a écarté tout trouble à propos de sa fidélité au roi figure-toi.

- J'te crois pas!

- Et pourtant je t'assure que c'est la vérité t'ai-je déjà menti?

- Non...

Elle est réputée à la cour pour sa loyauté et même le roi n'en doute absolument plus à l'heure d'aujourd'hui. Elle a même fait arrêter un type au dernier bal, rien qu'en faisant un scandale. Le type est à la tour de Londres à présent...

Je la regardais perplexe et fini par hausser les épaules

- Bien si tu le dis... qui d'autres alors je dois faire attention?

- Elle....

Elle me désigna une jeune femme avec de longs cheveux brun bouclés qui buvait , elle aussi,  du champagne entourée d'une jeune femme aux cheveux coupé au carré et de deux hommes. Un jeune presque aussi jeune voir peut-être un peu moins qu'elle et un homme plus âgé et assez bel homme. Comme si tout était millimétré la jeune femme glissa un regard vers nous furtif, mais qui voulait en dire long.

- Lady Hazel Kerrigan, elle est avec le Prince Alexander Gray d'Irlande, Myles Eggart son garde corps, mais aussi Comte de Cardiff et la jeune Aelina McAvoy la fille de Sylvester MacAvoy le médecin personnel du roi.

Je regardais le petit groupe et notamment cette jeune femme qui ne payait pas de mine...

-Attend Kerrigan... cela me dit quelque chose, elle ne serait pas apparentée à Piers Kerrigan par hazard?

-Hmmm oui c'est son oncle justement.

-Haa tu m'en dira tant... mais pourquoi dois-je me méfier d'elle?

- C'est simple elle est dans les petits papiers du roi.... Je ne sais pourquoi d'ailleurs, mais mon flaire me dit qu'elle a ces entré dans les appartements...

- Attend tu veux dire qu' elle et le roi?

- Ha! Non! Je n'ai pas dit cela.... je ne crois pas! Ce n'est pas le genre! Ce n'est ni une courtisane encore moins une femme de petite vertus! Bien mal t'en prendrais de la considérer comme tel. Je dis simplement ce que je sais après ce qui se passe avec le roi je ne sais pas.

Je la regardais intensément surement qu'elle devait le sentir, car son regard ce dirigea vers moi. Pendant un moment on se regarda dans le blanc des yeux. Je sens qu'elle ne devait absolument pas être ce genre de personne. Quand elle décrocha pour répondre surement au jeune prince je décidais qu'il était temps de revenir vers Jonathan quand je l'aperçue... Je poussais doucement Olive discrètement et demandais.

Ne serait-ce pas le Cardinal Wolsey la-bas? dis-je désignant un homme d'environ la cinquantaine avec des habits rouges de cardinal.

He bien oui tu a l'oeil ma vielle!

Tu le connais?

Oui bien sûr... tu veux que je te présente?

Tu serais un ange Olive!

Avec un immense sourire je la suivis redescendant de notre pied d'Estalle pour se retrouver devant le cardinal. Je fis une révérence correcte et baisai sa bague comme Jonathan me l'avait appris et nous commençâmes à discuter avec Olive et le Cardinal quand il me demanda si je voulais être présenté au roi. J'acceptais avec grand plaisir, mais il fallait attendre encore, car le roi n'était pas encore là. Je dus donc attendre un moment avant de lui être présenté. Quand le roi arriva tout le monde laissa un grand passage. Je restais près du Cardinal et d'Olive. Je vis mon cavalier me faire un clin d'oeil et une fois le roi nous accordant le droit de continuer le Cardinal s'excusa.

La soirée battait son plein. Olive et moi vint alors à la rencontre du Duc de Manchester et de sa femme qui était, elle aussi, une amie d'Olive, plus ancienne que moi. Je fis un clin d’œil discret au Duc que j'avais déjà rencontré et alors que je ne pensais plus à revoir le cardinal il m'invita à le suivre. Jonathan voulait me présenter lui-même au roi, mais il n'en avait pas réussi le tour de force. Ce fut donc le Cardinal qui me présenta. Je fis la révérence et fus honoré d'entendre le Roi ravi de me rencontrer. Quelques secondes de ma vie que je n'oublierais pas. Une fois retiré, le Cardinal m'offrit une coupe et nous nous éclipsâmes...

Cette nuit-là je ne rentrais pas chez moi en limousine... je sortis au petit matin par la petite porte...







Alors? Pensez-vous que vous pourrez me supporter?


Halloween - Never Utopia




Dernière édition par Angélina Thistle le Sam 21 Fév 2015 - 19:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://supreme-time-crash.forumactif.org/
 
Angie Thistle - La dame rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et un entraînement avec la Dame Rouge, un! [99/00]
» Dame Rouge contre Dame Grise [PV Ketsueki]
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadows and Regrets :: FUTURS SUJETS, COURAGE! :: Papiers d'identité :: Visas validés-
Sauter vers: